WHEN IN VERONA.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 stringe el cuore della stella morente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pio Panza
someone took me by surprise, i was cast among the stars
avatar

Messages : 43
Arrivée à Verona : 25/12/2015
Crédits : blitz
Célébrité : sam way

LA DOLCE VITA.
Età: vingt-sept ans
Rp: disponible (1/2), TC, fr/en
Vita Sociale:

MessageSujet: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 1:34

Citation :



{ Pio Panza }
☀ stringe el cuore della stella morente ☀
___________________________

Prénoms nom : Pio, un prénom prononcé comme un soupire, la bouche entrouverte. Un prénom à l'écho mystérieux, à la résonance sobre, qui sied parfaitement à un garçon ordinaire. Panza, une sonorité plus chaude pour un nom qui laisse de marbre. Panza, des petits propriétaires terriens, des petits producteurs de vin, une petite famille de géants à l'ambition monstre, mais une petite famille qui ne dit rien à personne, ni même dans la belle Vérone, où ils placent leur scène depuis quelques années maintenant.
Age et lieu de naissance : 27 ans. Vérone l'a vu naître. C'est le premier Panza né à Vérone. Pio, il a grandi dans les ruelles étroites de Véronetta, s'engouffrant dans les ruelles les plus étroites, mémorisant chaque recoin. Il connait les odeurs de la ville, il connait les figures de la ville, il connait les secrets de Vérone.
Métier : Ses grands-parents, son père maintenant, possèdent un domaine, sur le flanc d'une montagne, dans le nord de la région. Son enfance, Pio, il l'a passé entre les caves du domaine, remplissant ses narines de multiples senteurs, et la boutique des Panza, dans le centre de Vérone, qui est devenu, petit à petit, son territoire. Il est devenu caviste, marchand de vin, on attend de lui qu'il reprenne un jour le domaine. Il risque bien de le faire, Pio. Quand il n'allie pas son charme à ses qualités de vendeur, Pio parcourt Véronetta et s'oublie, pendant des heures, jouant de la guitare, chantant, lançant des clins d’œils aux passantes. Mais surtout, Pio, il déborde d'ambitions. (€€€€)
Origines: Italiennes, vénitiennes, siciliennes, les Panza est une famille de petits viticulteurs, originaire des quatre coins de l'Italie unifié. Salvatore, son père, sicilien au sang chaud, à la voix grave, imposante, est le chef de famille, un homme capable de vous tenir au silence d'un simple regard. Agnese, sa mère, une vénitienne, est une femme heureuse, qui déborde d'amour pour ses quatre fiertés, Arno, Vito, Elio et Pio, et ses deux perles, Velia et Piera.
Statut social : Pio marche rue des Dames. Il aime les femmes. Il aime jeter son dévolu, charmer, séduire, et obtenir. Il aime savoir ce qu'il se cache derrière un battement de cils, lever le rideau sur un mystère, et obtenir. Il a peur de s'ennuyer, alors il ne reste jamais très longtemps avec la même femme. Jusqu'au jour où il s'est fait piéger.
Traits de caractère : Fils de Salvatore, Pio est un homme passionné, un homme au sang chaud qui se laisse vite gagner par la colère, surtout lorsqu'il n'obtient pas ce qu'il veut. Ses mains partent souvent dans des chorégraphies folles. C'est un macho, mais il est loin d'être un Stanley Kowalski, il a sa propre définition du machisme, une qui n'élève pas l'homme en dominant et ne réduit pas la femme en dominée. Fils de Salvatore, c'est un homme têtu. Il a toujours appris qu'il se doit d'être le meilleur. Il est ambitieux, peu se montrer possessif, et ne paie aucune attention à ce qu'on pense de lui. Fils d'Agnese, Pio est un homme affectueux, doux, chaleureux. Il est attrayant, il a ce rire fort, puissant, il a cette voix à la fois douce et chaude. Il est charmeur, séducteur, ouvert, solaire. Pio, c'est un homme énergique, décontracté, mais c'est surtout un homme déterminé, qui ne lâche rien avant d'atteindre son but, il ne prendrait pas le risque de déparer sa fierté.
Groupe, crédits : Residente. WOWDANNYRP.TUMBLR.COM

Per favore non dimenticarmi!
Que pensez-vous de l'amour? C'est un luxe qu'il ne pouvait se permettre. C'est ce qu'il pensait, pendant longtemps. Tomber amoureux, ça ne faisait pas partie de ses plans. Il préférait assouvir ses besoins d'homme, étreindre des corps, enlacer, serrer, mystifier, effleurer. Flatter son ego, sa masculinité, c'était tout ce qu'il trouvait motivant. Mais l'amour, ça a toujours résonné en lui. Il chante l'amour, dans les rues, sur les places. Il sourit, lorsqu'il voit un couple s'embrasser, il sourit devant la chaleur humaine. Il est chaviré par l'amour, en qui il n'a jamais voulu accorder sa confiance ; une peur de l'engagement. Il avait besoin de trouver l'étincelle, et il l'a trouvé, dans ses deux yeux qui ont fait résonner le tonnerre dans son cœur.


Piera, Pio, Elio, Arno, Velia, Vito, les six enfants des Panza. Une fratrie avec des individualités uniques. Pio, c'est la braise. Elio, c'est la mer, calme, mais dangereux. Arno, c'est le vent, toujours capable de vous étonner, de vous souffler. Vito, c'est le loup, solitaire, mais qui ne renie jamais sa meute. Velia, c'est l'ingénue, innocente, mais électrisante. Piera, c'est la poigne de fer, la meneuse. Ils s'aiment, tous, d'un amour indéniable, mais ils sont capables des plus grandes effusions ; un sang bouillant brûle dans leurs veines, l'écho d'une Sicile lointaine mais bien présente. Mais tout peut changer, maintenant, à cause d'une simple feuille, d'un banal examen médical qui a tourné mal. Salvatore Panza s'éteint, et six héritiers sont là.  
Pio est un guitariste, un chanteur, amateur. C'est un amoureux de l'art, dans toutes ses formes. Il est passionné par l'architecture, il est ému par le classique, il est captivé par la peinture. Mais la musique surpasse tout. Ce qu'il aime, par dessus tout, lorsqu'il a besoin d'être seul, c'est de se poster au milieu d'une place et de jouer. Il est peut-être entouré par quelques touristes amusés, touchés, par quelques locaux amateurs, mais il se sent seul, dans ces moments, et il arrive à se ressourcer, à oublier ce qu'il a à oublier, et il se laisse porter par les vibrations de son instrument et de sa voix. Il fait quelques concerts, dans des bars du centre de Vérone. Son répertoire ? The Beatles. Son credo ? Ne jamais quitter la scène sans être épuisé.
Sa mamma. Il adore sa mamma. Agnese Panza, c'est la mère protectrice, la mère aimante, jamais étouffante, qui ne traverse jamais les limites. C'est la mère parfaite, aux yeux de ses enfants. Pour Pio, sa mamma, c'est son repère, l'étoile qu'on suit pour retrouver son chemin. Lorsqu'il a appris qu'il allait perdre son père, il a réalisé qu'il perdrait sa mère, également, et Pio, il a juré aux étoiles qu'il la rendrait fière, encore plus qu'aujourd'hui. Il travaille avec elle, vend ensemble la production de vin des Panza, et ce depuis cinq années, ce qui les a rapprochés encore plus, créant un lien privilégié entre les deux, suscitant la jalousie muette d'Elio et de Velia.
Touché par un cancer du pancréas, foudroyant, ne lui laissant que huit mois, une année, peut-être plus à vivre, Salvatore Panza a décidé de léguer le domaine à ses six enfants, s'ils réussissent à s'accorder, à se souder totalement. Pio, lui, il veut développer la production, acheter plus de terrains pour produire plus, exporter, faire connaître le nom des Panza des Alpes à la botte de l'Italie, puis en France, puis dans le monde. Piera, l'aînée, celle qui travaille aux côtés de leur père, dans les vignes, elle veut le contraire. Elle veut que le domaine Panza reste familiale, garde une renommée strictement locale. Le reste de la fratrie est assez divisée, reste en arrière, observe. Vito ne comprend pas cette guerre, alors que leur père se meure. Velia, elle veut se démarquer, elle veut être la voix qui unira les autres. Mais Pio, il est têtu, c'est l'héritier naturel. Piera, elle, c'est une tête forte, et le pseudo machisme de son frère, elle l'écrase sans ciller.
Originaire du nord de la Vénitie, les Panza se sont implantés à Vérone un peu avant la naissance de Pio. Il connait sa ville sur le bout des doigts, connaît l'histoire de Roméo et de Juliette parfaitement, sait où aller pour bluffer les filles et finir de les séduire. Il n'imagine pas quitter Vérone, un jour, et si son ambition le pousse à quitter la Vénitie, un jour, il sait que la ville aura toujours une emprise sur lui et que c'est ici qu'il finira ses jours.
S'il se défoule, sur les petits scènes des bars du centre de Vérone, même s'il ne finit jamais un concert sans être en sueur et complètement vidé, il ne ressent pas de plus grande satisfaction qu'après plusieurs heures sur son vélo. C'est un cycliste confirmé, inscrit dans plusieurs clubs depuis son enfance, ayant participé à deux championnats régionaux pendant son adolescence. S'il a oublié la compétition, il enfourche toujours autant son vélo et peut passer des week-ends entier à pédaler. / Pio aime manger, et la cuisine de sa mère est sacrée. Chaque dimanche, la famille entière, les cousins, les oncles, les tantes, tous se réunissent au domaine Panza autour d'un repas et d'un bon vin. Pio est fier d'être Italien, et surtout pour la cucina italiana, qui n'a aucun égal dans le monde. Il avait imaginé, un jour, ouvrir une trattoria familiale, mais cette idée n'est plus d'actualité, tout en restant dans un coin de sa tête. / Il est chauvin. La cuisine italienne est la meilleure. Le vin italien est le meilleur. Le football italien est le meilleur. Le café italien est le meilleur. Les italiennes sont les plus belles. L'Italie, c'est le plus beau pays du monde, et Vérone, la plus belle ville.

Stavo sognando di voi
ACTE 1.
La fille aux cheveux de soie se réveille, sûrement, avec les premiers rayons du jour. Pio, il n'est pas à son chevet. Il n'a pas laissé son numéro. Il a un sourire aux lèvres, l'odeur de la jeune femme enivre toujours ses narines, le souvenir de son corps serré contre le sien, les formes de ses courbes sous ses doigts l'électrisent encore. Il a obtenu d'elle ce qu'il voulait, elle avait été le bouquet final d'une soirée parfaite. Ce sourire toujours aux lèvres, il traverse la rue et déverrouille l'antivol de son vélo qui l'attendait contre une barrière. Alors qu'il s'assoie sur la selle, Pio jette un coup d’œil à la fenêtre du troisième étage avant de donner un premier coup de pédale.
Tesoro ! Pio prend le visage de sa mamma entre ses mains et l'embrasse sur chaque joue. Il avait eu le temps de rentrer chez lui, un petit appartement de Véronetta pas très loin de la boutique, pour se doucher et enfiler un costume décontracté avant de venir travailler. Sa mère était passée avant lui, avait fait la lessive, le ménage, avait rempli le frigidaire avant d'aller ouvrir la boutique. Elle était habituée à ne pas le trouver chez lui, de si bonne heure. De ses six enfants, elle savait que Pio était le plus frivole. Un séducteur né. Un
sciupafemmine. Elle remet en place une mèche de cheveux de Pio, sourire aux lèvres. Comment s'est passé ton concerto ? Pio sourit, repense à hier soir, à la soirée démente qu'il avait passé au bar de son ami, avant de tomber sur cette touriste belge. Perfetto. J'ai passé une très bonne soirée. Il croise le regard de sa mère qui lève les yeux au ciel, avant de lui tapoter la joue et de repartir derrière le comptoir. Il y a une nouvelle pâtisserie dans le centre, il paraît qu'elle est straordinario. Il faudrait que tu y passes ce soir, commander un gâteau pour l'anniversaire de Piera, je n'aurai pas le temps, je vais chercher ton père à l’hôpital, il passait des examens en ville.
Pio hausse les épaules et lâche un Va bene ! en regardant sa mamma s'installer devant l'écran de l'ordinateur. Il avait presque oublié l'anniversaire de sa grande sœur, demain. Le week-end au domaine allait être rempli des cris des enfants de ses cousins et cousines, des voix fortes des hommes de la famille et de musique sicilienne. L'image était assez pour finir de le rendre de bonne humeur. Il prendrait les plus grands de ses neveux pour aller faire un tour de voilier sur le Lago di Garda. Ado, son père avait appris à ses fils comment naviguer, leur rabâchant que tout Sicilien se doit de savoir comment dompter la mer. Pio n'était pas devenu un expert de la navigation, pas comme Elio, son petit frère, mais il n'était pas si mauvais que ça. Il adorait ses moments de liberté sur le lac, le vent dans ses cheveux, avec les gamins dans ses pieds. Et ça lui permettrait d'éviter Piera, sa sœur aînée. Il n'avait pas envie de goûter à l'animosité qu'elle avait à son égard.

Pio, il regarde les pâtisseries, son ventre lui fait comprendre qu'il gouterait bien à une ou deux d'entre elles. La boutique est bondée ; l'effet de nouveauté, il imagine, mais il content de voir des nouvelles enseignes s'ouvrir dans le centre de sa Véronetta. Il regarde la vitrine, et croise rapidement la silhouette d'une femme derrière le comptoir. Il voulait attendre que la boutique se désemplisse, mais il est intrigué, maintenant, et décide de rentrer, se frayant un chemin entre les clients qui sortent. Il attend son tour, dévisageant celle qu'il avait maintenant en plein champ de vision. Il la regarde, frappé par sa beauté. Elle n'a pas simplement belle. Elle a ce visage, rayonnant, de plus en plus radieux à mesure qu'il s'avance vers elle. Il se perd dans ses pensées, imagine passer une soirée intéressante aux côtés de cette jeune femme. Pio, il a jeté son dévolu sur cet inconnu.

Vous désirez, monsieur ?
Son tour était arrivé, plus vite qu'il ne l'avait envisagé.
Il n'avait pas prévu autre chose. Il n'avait pas prévu ce tonnerre en lui, cet éclair qui venait s'abattre quelque part, dans ses yeux, peut-être, dans son thorax aussi. Son ventre n'a plus faim. Son estomac est retourné, comme si Pio descendait soudainement d'une colline en vélo. Il a jeté son dévolu, totalement. Les quelques mots de la jeune femme, qu'elle avait pourtant du répéter des dizaines de fois dans la journée, résonnent dans sa tête. Pio, il a plusieurs réponses à lui donner, certaines l'étonnent. Il en perd totalement ses moyens. Lorsqu'il a fini, après avoir pris son temps pour décrire le type de gâteau que sa mère voulait, en insistant sur chaque détail, histoire de retarder le moment fatidique de la séparation, Pio lui sourit et reste quelques secondes, immobile, à la regarder dans les yeux.
Il ne comprend toujours pas ce qu'il se passe.
A demain, qu'il lui dit, alors que sa commande, il doit la récupérer dans deux jours.
Il s'en fiche, Pio.
Demain, il serait là.
Et après-demain.
Et tous les jours, s'il le pouvait.


ACTE 2.
Il regarde dans le vide, allongé dans son lit, dans la maison familiale. Il était arrivé hier, pour l'anniversaire de Piera. Il s'était dit que ce serait une épopée, de passer deux jours en sa compagnie, malgré la présence de ses autres frères et sœur, de ses démons de nièces et neveux qu'il aimait tant. Piera et Pio, c'était désastreux, ces derniers temps. Il lui avait offert son cadeau, elle semblait l'avoir apprécié, l'avait embrassé, tous deux avaient rendu heureux la mamma, qui souffrait de cette querelle fraternelle. Personne ne comprenait vraiment pourquoi ils étaient froissés. Oui, Pio pensait que la remise du cadeau allait être le moment le plus difficile de ces deux jours. Mais le pire était arrivé à la fin. Sans s'y attendre.

*

Zitto ! La voix rauque de son père résonne et ses enfants arrêtent de parler. Ils se tournent vers lui. Elio, Velia et Arno étaient entassés sur le canapé. Piera était avec son mari, dans un coin du salon, assis tous les deux dans un fauteuil en train de discuter. Pio et Vito, eux, étaient encore autour de la table, avec la mamma et le papà, en train d'avaler leur énième tranche de gâteau tout en parlant sport. Pio regarde sa mère, qui sourit, tristement, et il pose sa cuiller, comprenant que quelque chose cloche. Qu'est-ce qu'il se passe ? Pio s'essuie la bouche et se redresse, regardant à la fois son père et sa mère, détestant ce genre de situation. Il se tourne vers Piera, qui s'avance vers la table. Elle sait ? Elle sait. Il n'a pas besoin de se poser la question, il le voit dans ses yeux. Quoi qu'il se passe, Piera sait. Depuis quand ? Velia, Elio et Arno s'approchent eux aussi, et se mettent derrière Pio.
Leur père, il a la réputation d'être franc. Et il ne prend pas de chemins détournés pour dire ce qu'il a à dire.
L'autre jour, à l'hosto, ce n'était pas qu'une visite de routine. Pio, il remarque seulement les cernes sur le visage ridé de son père. Est-ce qu'il a maigri ? Il semble aminci. Il ne supporte pas d'être assis, là, d'attendre, là, il veut savoir. Cancer du pancréas, huit mois. Un an, voire deux, si c'est la volontà di Dio.
Le monde de Pio s'écroule. Et il se sent déchiré en voyant sa mère s'effondrer en larmes. Surtout, Pio, il sent la colère lui monter. Ses poings se referment, il essaie de se calmer, mais il se tourne vers Piera, lui lance un regard noir.
Et toi, depuis quand tu savais ? lâche-t-il.
Pio, per favore ! Je veux pas de ça, pas ce soir !
Alors ? Depuis le début, j'imagine, et ça t'a pas traversé l'esprit de nous en parler ? insiste-t-il. Il sent les doigts frêles de Velia sur son épaule, qu'il balaie de sa main.
PER AMOR DI DIO ! Le poing de Salvatore Panza s'abat sur la table et coupe court à tout débat. Pio se lève, lance un regard assassin à sa sœur, et traverse le salon, lâchant un Va bene, énervé, hors-de-lui.
C'était la première fois qu'il tenait tête à son père.
Et Pio avait choisi le pire moment.

*

Ce matin, il s'était réveillé, en se demandant s'il avait au moins dormi. Ses yeux le brûlaient, mais ce n'était pas le manque de sommeil, c'était les larmes qu'il avait versé. Pio se redresse, se frotte les yeux et regarde l'heure sur le réveil. Il est encore tout habillé de la veille. Il soupire, se dit qu'il allait prendre son vélo et s'épuiser toute la journée, pour oublier, avant de rentrer à Vérone. Tout change, maintenant, pense-t-il. Il s'apprête à se lever quand la porte de sa chambre s'ouvre. Le visage angélique de Velia apparait, et Pio sourit. Sa petite sœur n'a pas besoin de parler pour qu'il comprenne ce qu'elle était venu chercher. Il lui sourit encore et lui fait signe de venir. Elle se jette dans ses bras. Pio lui caresse la tête, lui murmurant que tout irait bien. Tu restes, ce soir ?
Pio aimerait. Mais il a besoin de Vérone.
J'ai besoin de rentrer, de souffler un peu répond-t-il.
Et il a besoin de voir sa pâtissière. Terriblement.

Un milione di baci
Pseudo, prénom : Choke, Loïc, whatever.
Commentaire : Vous m'avez conquis avec ce fo. Vraiment. C'est beau ici.
Avatar : Sam Way.
Autres : Si vous voulez un truc avec Pio, pio de problème, mpiottez moi.

_________________

seulement ici,
et pourquoi seulement ici ?
est-ce qu'ailleurs je ne t'appartiens pas ?


Dernière édition par Pio Panza le Ven 25 Déc - 17:28, édité 36 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Perilli
some dance to remember, some dance to forget
avatar

Messages : 63
Arrivée à Verona : 24/12/2015
Crédits : sheepirl
Célébrité : alycia debnam carey

LA DOLCE VITA.
Età: vingt-deux ans
Rp: libre
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 2:58

bienvenue ici mon tout beau

_________________

don't stop me now

sono una stella cadente che attraversa il cielo, una tigre che sfida le leggi di gravità ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pio Panza
someone took me by surprise, i was cast among the stars
avatar

Messages : 43
Arrivée à Verona : 25/12/2015
Crédits : blitz
Célébrité : sam way

LA DOLCE VITA.
Età: vingt-sept ans
Rp: disponible (1/2), TC, fr/en
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 10:49

Je suis en train de réfléchir, c'est quoi le mieux ?
Piara, Sario ... Ouais, je nous ship déjà .
Merci pour le scénario I love you .

_________________

seulement ici,
et pourquoi seulement ici ?
est-ce qu'ailleurs je ne t'appartiens pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Perilli
some dance to remember, some dance to forget
avatar

Messages : 63
Arrivée à Verona : 24/12/2015
Crédits : sheepirl
Célébrité : alycia debnam carey

LA DOLCE VITA.
Età: vingt-deux ans
Rp: libre
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 11:23

OH PIARA I love you

_________________

don't stop me now

sono una stella cadente che attraversa il cielo, una tigre che sfida le leggi di gravità ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vittoria Scortizzo
burning heart ☆ will you still love me when i got nothing but my aching soul ?
avatar

Messages : 57
Arrivée à Verona : 23/12/2015
Crédits : monroes.
Célébrité : emilia clarke.

LA DOLCE VITA.
Età: 28 ans.
Rp: 3/3 libres.
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 12:20

sam way. puis le pseudo, j'adhère!
bienvenue parmi nous!

_________________

I'M BURNING ALIVE
☆☆☆
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pio Panza
someone took me by surprise, i was cast among the stars
avatar

Messages : 43
Arrivée à Verona : 25/12/2015
Crédits : blitz
Célébrité : sam way

LA DOLCE VITA.
Età: vingt-sept ans
Rp: disponible (1/2), TC, fr/en
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 12:36

Piara it is
Vittoria, chanteuse d'opéra, je sens que je vais venir te demander un lien .
Merci beaucoup, en tout cas ! I love you

_________________

seulement ici,
et pourquoi seulement ici ?
est-ce qu'ailleurs je ne t'appartiens pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llore Gianelli
WILD THOUGHT - know some day we could find our way.
avatar

Messages : 143
Arrivée à Verona : 10/06/2014
Crédits : monroes (avatar).
Célébrité : adelaide kane.

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-three yo.
Rp: disponibilité, choix de langue(s).
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 20:23

J'aime beaucoup le personnage
Tout est bon pour moi, j'attends juste l'avis de Sara

_________________

Lonely float got in the way, you are the feel, and knew it anyway take a chance, it wasn't what you know, take my hand, and don't let go. ~ w/ sia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sara Perilli
some dance to remember, some dance to forget
avatar

Messages : 63
Arrivée à Verona : 24/12/2015
Crédits : sheepirl
Célébrité : alycia debnam carey

LA DOLCE VITA.
Età: vingt-deux ans
Rp: libre
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 20:36

Oh oui tout est vraiment parfait I love you

_________________

don't stop me now

sono una stella cadente che attraversa il cielo, una tigre che sfida le leggi di gravità ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astorre Bellini
because we could be immortals.
avatar

Messages : 72
Arrivée à Verona : 24/12/2015
Crédits : flares
Célébrité : adrien sahores

LA DOLCE VITA.
Età: 25 ans
Rp: dispo pour trois rps, français.
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 20:40

Bienvenue I love you

_________________
the time will come, when you'll have to rise above the best, improve yourself Your spirit never dies Farewell, I've gone, to take my throne Above, don't weep for me Cause this will be the labor of my love Here we are, don't turn away now,  we are the warriors that built this town.  › ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llore Gianelli
WILD THOUGHT - know some day we could find our way.
avatar

Messages : 143
Arrivée à Verona : 10/06/2014
Crédits : monroes (avatar).
Célébrité : adelaide kane.

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-three yo.
Rp: disponibilité, choix de langue(s).
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   Ven 25 Déc - 20:53

je valide alors I love you

_________________

Lonely float got in the way, you are the feel, and knew it anyway take a chance, it wasn't what you know, take my hand, and don't let go. ~ w/ sia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: stringe el cuore della stella morente   

Revenir en haut Aller en bas
 
stringe el cuore della stella morente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le prix Stella & Darwin awards
» Shooting Star ♦ Stella [Acceptée]
» stella 5000 sw probleme de vibration
» Licorne ♦ Stella [Acceptée ♥]
» Stella SW chez DPSG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHEN IN VERONA. :: ( TU SEI L'UNICO PER ME ) :: Fight for me. :: AMOR INFINITO-
Sauter vers: