WHEN IN VERONA.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▪ matters of the heart can require time.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dafne Aloia

avatar

Messages : 11
Arrivée à Verona : 14/06/2014
Crédits : soapflakes (avatar).
Célébrité : emma stone.

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-six yo.
Rp: disponibilité, choix de langue(s).
Vita Sociale:

MessageSujet: ▪ matters of the heart can require time.   Ven 18 Déc - 21:30

Citation :



{ dafne aloia}
☀ citation citation citation ☀
___________________________

Prénoms nom : A qui veut bien l'entendre mais surtout à qui veut bien le comprendre, dans la famille Aloia on est plus que fier de ses racines. Tout est une histoire de famille après tout. Nommée Dafne, à l'écho de l'une des héroïnes de dessins animées préférés de sa figure paternelle, ce dernier ne manque nullement de la taquine avec ça. Scooby Doo quand tu nous tiens. Des traditions qui se poursuivent encore et encore, sa deuxième appellation Eva lui vient de sa grand-mère maternelle. Age et lieu de naissance : Terminé l'âge où l'on planifie tout, terminer l'âge des hésitations, place à l'action. Et oui, la majorité est bien derrière elle depuis quelques années. Native même de Vérone, elle fêtera le quatre juillet prochain ses vingt-sept ans. Métier : Pensée libre, esprit curieux ou encore ambitieux, elle se donne toujours les moyens de s'en sortir. Son choix de carrière n'a surpris personne et prend son envol avec aplomb et clairvoyance. Journaliste/reporter, elle met du cœur à l'ouvrage et c'est pour elle une grande fierté personnelle. Un poste qui lui permet de voyager et d'exercer au sein d'un milieu qui a toujours été le sien. Statut social : Elle a connue la vie à deux, un socle où œuvrer en pair avait un sens. La vie est semée d'aléas et de prises de décisions parfois aux conséquences qui fendent un cœur et les émotions. Actuellement célibataire, elle se redonne petit à petit une chance de revivre cela. Et comme tout est compliqué, elle n'est pas encore au bout de ses surprises. Traits de caractère :
Groupe, crédits :

Per favore non dimenticarmi!
Que pensez-vous de l'amour? répondre ici en quatre lignes minimum.


Dans cette partie vous pouvez énoncer plusieurs éléments sur votre personnage. Cela peut varier, caractéristique physique, de personnalité, tic ou manie, petites habitudes qu'il a mauvaises ou bonnes, ... au moins six choses minimum.

Spoiler:
 


Dernière édition par Dafne Aloia le Sam 19 Déc - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dafne Aloia

avatar

Messages : 11
Arrivée à Verona : 14/06/2014
Crédits : soapflakes (avatar).
Célébrité : emma stone.

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-six yo.
Rp: disponibilité, choix de langue(s).
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: ▪ matters of the heart can require time.   Ven 18 Déc - 21:30

you are the feel and knew it anyway
take a chance it wasn't what you know
take my hand and don't let go.
Des tonnes de paperasses, diverses pages de journaux éparpillées un peu partout à même la moquette, ton ordinateur portable ouvert sur la table basse, le salon de l'appartement avait perdu de son organisation coutumière. Tes doigts pianotent avec rigueur et agilité sur le clavier, tes yeux parcourant à la fois les lignes de ce que tu venais d'écrire et la colonne défier à un article sur le blanchissement d'argent d'une société qui mettait à mal le salaire de ses employés. Une injustice qu'une révolté comme toi ne pouvait s'empêcher de dénoncer avec ingéniosité et responsabilité. Les mots étaient une véritable arme pour dépeindre une situation, mettre des réalités sur des mensonges quand bien même cela pouvait blesser. Tu en avais pleinement conscience et tu en user à bon escient la plupart du temps. Défendre ce qui te paraissait important et juste, énoncer des vérités qui auraient tendance à tout fausser par crainte. Tu prenais parfois des risques mais la critique était bien loin de t'effrayer, bien au contraire parfois tes convictions prenaient bien souvent le dessus. L'art et la manière de faire, tu en avais l'habitude. Cet article était un tremplin pour ta carrière et une recommandation d'un journal local pourrait valoir son pesant d'influence. Toutes les chances étaient bonnes à saisir. L'attention focalisée sur l'écran de ton pc, tu ne t’ennuie pas des bruits de l'environnement qui t'entoure, pas même lorsque la porte de la chambre se referme d'un coup sec à cause d'un courant d'air. Rien ne semble te troubler pas même ce bon vieux Voltaire qui ronronne tranquillement sur l'accoudoir du canapé. Une bonne heure et un soupir plus tard, ton article est bouclé et surtout envoyé. La patience et le temps devraient faire le reste en attendant une réponse de la part de ton futur patron. Tu te lèves pour te rendre à la cuisine tout en jetant un coup d’œil à la pendule. Le début de soirée était déjà bien entamé lorsque l’aîné des Gianelli passe le pas de ta porte. L'expression quelque peu défaite et blasée, cette dernière reprend l'éclat de la jovialité lorsqu'il t'aperçoit. Vous échangez un sourire complice et malicieux à l'image de cette proximité qui a toujours été la vôtre depuis la toute première rencontre. Un lien qui en a surpris quelques uns et qui ne cessent d'en déplaire à d'autres. Que grand bien leur en fasse pour ta part. Tes parents avaient tout de suite appréciés le jeune italien, bien que pour la famille de ce dernier cela tout autre chose. Un sujet qui revenait bien souvent au devant de la scène et qui faisait bien souvent quelques étincelles. Le poids familial entravait les ambitions d'Andrea jusqu'à les étouffer, une vérité que tu avais bien du mal à cautionner. Tout naturellement il vient se glisser derrière toi, ses deux mains sur ta taille, le menton niché au creux de ton cou. « Tu m'as manqué. ». Une affirmation énoncée d'une voix charmeuse et sincère qui a le don de te faire sourire à chaque fois. Tu secoues la tête d'un air amusé avant de poser tes mains sur les siennes. Il revenait d'un repas de famille et tu imaginais pas mal son ressenti intérieur à ce moment là. Feinter l'interrogation la plus traditionnelle, chasser la curiosité d'une question à laquelle tu avais déjà une réponse toute faite. Tu te retournes pour le prendre dans tes bras avant de lui voler un baiser rapide. « Tu tombes à pic, j'ai bossé toute la journée et à cette heure-ci mon estomac crie famine ! ». Dis-tu tout en ouvrant le réfrigérateur à la recherche d'idées. Tu étais une gourmande, ce n'était un secret pour personne et tu ne te privais de rien. Les secondes défilent et tu peux sentir le regard de ton petit ami sur ta personne. Tu refermes le frigo tout en croisant le regard de ton compagnon. « Je ne voulais pas entrer dans le vif du sujet mais on dirait que tu m'y pousses de toute façon … Alors qu'est-ce qui s'est passé chez tes parents? ». Son première réflexe est bien évidement de lever les yeux au ciel avant de poser les mains sur le comptoir de la cuisine. Il déteste parler de cela, il fuit les discussion comme il évite de dire franchement les choses. Décevoir ses parents, aller contre leur avis c'est comme un frein qui l'empêche lui-même de vivre. Tes prunelles ne vacillent pas d'un iota, bien au contraire elles auraient même tendance à devenir pesantes presque réprobatrices. « Non ce n'est pas … il n'y a pas que ça. Je ... ». Tu vois qu'il peine à s'exprimer, comme il peine à mettre les mots exacte ce qui peut le ronger, le tracasser. Jusque là vous n'avez jamais eu de problème de communication mais ces derniers temps vous battiez des records. « Tu ne parviendras jamais à faire ce que tu as envie tant que tu ne sauras pas faire face à tes parents Andrea … ». Tu savais combien il lui était difficile de s'émanciper de l'influence et du poids de fierté de sa famille, une famille qui représentait énormément à ses yeux. Seulement aux tiens, sa personne comptait énormément. Peut être ne le voyait-il pas ? Ou bien il l'ignorait ? Tu croises les bras comme pour mieux te protéger, toi à qui l'on donnait une force d'esprit et un caractère fort. Andrea se rapproche, sa main venant se poser sur ta joue, le bout de son index touchant le bout de ton nez avant d'enlever tes lunettes. « J'aime celle que tu es. L'étudiante motivée et passionnée, la jeune femme douce et attentive, la rebelle énergique aussi ... ». Une intonation tout en douceur et en malice. Ton regard azuréen se perd dans le sien. Il s'y accroche comme un noyé à une bouée, un être attaché à un être. Il continue de te toiser en silence et avec attention comme déchiffrer le cheminement de tes pensées. Tu poses ton front contre le sien, son souffle se mêlant au tien. « Okay, sur ce coup là tu as marqué un point mais ne pense pas que j'ai remarqué ton petit manège ... ». Tu hoches la tête narquoise tandis qu'il poursuit. « Ah oui ? Je ne vois pas du tout de quoi tu parles ... ». Rigole-t-il contre tes lèvres. Son contact et sa présence ne changeraient jamais l'emprise qu'il avait sur toi.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
▪ matters of the heart can require time.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~ Regarder en ligne Next Time Je vais viser le Heart Full HD M
» Cadaver Heart
» Los Angeles Clippers Time
» Mahjong Time
» Team : Heart of Rathalos (ouverte à tous)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHEN IN VERONA. :: ( TU SEI L'UNICO PER ME ) :: Fight for me. :: AMOR INFINITO-
Sauter vers: