WHEN IN VERONA.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it was like staring at the sun / {chiara}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaia Kwon
( just make the universe explode )
avatar

Messages : 132
Arrivée à Verona : 17/12/2015
Crédits : AVATAR © mine. SIGNATURE © xehun.
Célébrité : jongin. (kai/exo)

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-five.
Rp: open (1/2), anglais, français.
Vita Sociale:

MessageSujet: it was like staring at the sun / {chiara}   Dim 20 Déc - 22:59



- something in her eyes must be the smoke from my lungs -
L'art avait toujours été un moment pour lui de s'exprimer. Enfant, il montrait déjà certaines aptitudes aux cours de dessin mais jamais ses parents ni quiconque et encore moins lui-même auraient deviné qu'il se tournerait vers cette voie à l'université.  Lui qui avait pris des options scientifiques à la fin des ses humanités, quelle surprise pour tous quand il changea radicalement de voie pour poursuivre ses rêves. Si il est d'un naturel assez calme, cette habitude change radicalement quand il est dans  un monde d'images et de représentation. Ayant eu beaucoup de chance, son premier travail a aussi été le meilleur épisode de sa vie, une place dans la prestigieuse équipe de la Galleria Varsi. Ses parents ne pouvaient être que fiers, eux qui avaient longtemps connu la misère, voir leur fils réussir de la sorte était une véritable consécration. Du coup, imaginez leur réaction quand quelques années plus tard, on offrait à leur fils une petite exposition dans les murs de leurs galeries. Depuis ce succès, l'image d'Isaia avait totalement changé, on le voyait comme un artiste, une réussite. Pourtant, lui de son côté, avait quelque peu du mal avec ce nouveau titre. Son lieu de travail était sa deuxième maison, il y passait le plus clair de son temps au grand dam de Dafne, sa colocataire, qui se plaignait souvent de son absence à leur appartement. Mais voilà, que pouvait-il y faire, c'était une passion pas comme les autres. Bien qu'étant un des peintres officiels de la galerie, il y était encore un assistant. Alors forcément, cela faisait quatre ans qu'il était là, à ré-organiser la disposition des oeuvres exposées aujourd'hui. Pris dans son travail, il ne remarqua même qu'une demoiselle accompagné de cafés avait fait son entrée dans le bâtiment. Malheureusement pour lui, ce n'était pas n'importe laquelle. Lorsqu'elle traversa la porte d'entrée, il perdit son fil de concentration et comme à sa glorieuse habitude, tenta de sortir quelques mots. " Oh, hey, I-I didn't know you were coming ... I mean, I, you, hm, what brings you here today? " Bravo Isaia, tu viens de cramer comme un poulet. Décidément, l'art de la parole n'était pas quelque chose que Dieu lui avait attribué à sa création. Il tenta de rester passif mais au vue de sa main qui sortait rentrait de sa poche, changeait de côté de direction, qui pointaient à droite à gauche, ce n'était vraiment pas gagné.

_________________

and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to • (coldplay)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Aloia

avatar

Messages : 69
Arrivée à Verona : 19/05/2014
Crédits : © dripping alchemy | © myself
Célébrité : zoey deutch.

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-three.
Rp: open [2/3], ang, fr, italien.
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: it was like staring at the sun / {chiara}   Lun 21 Déc - 2:00

Dire qu'elle avait des regrets serait mentir. Elle avait depuis longtemps voulu faire carrière dans l'art et donc se faire reconnaître. Cette opportunité ne s'était jamais montré, jusqu'à se que finalement, elle se pointe le bout du nez. Devoir utilisé ces atouts - et pas ceux d'arts - n'était rien de bien dérangeant. Après tout, elle n'avait qu'à battre des cils ou faire semblant d'échapper un crayon ou un papier au sol pour qu'il perde les pédales et bafouilles. En fait, il n'avait même pas besoin d'elle pour ça. Isaia Kwon savait le faire seul. Il était devenu pro sur les façons de s'humilier en sa présence. Probablement que Chiara n'aurait qu'à claqué des doigts pour qu'il soit à ces pieds. Elle restait tout de même terre à terre et humaine, bien qu'elle était loin d'avoir un coeur. Après plusieurs minutes à ajusté son rouge à lèvre dans le miroir de l'entré de la galerie, elle entra avec le carton de cafés, faisant claqué ses talons dans une robe sublime un peu trop courte qui laissait entrevoir son corps de rêve. Une vision qui à elle seule le ferait balbuter quelques secondes, en plus de loucher. " Oh, hey, I-I didn't know you were coming ... I mean, I, you, hm, what brings you here today? " Chiara s'approcha de lui avec un léger sourire, voyant qu'il venait de perdre toute concentration sur sa tâche actuelle. Tant mieux, puisqu'elle semblait lassante. Elle venait de lui rendre service. Bien sûr tout ce petit manège avait une signification particulière; elle devenait impatiente et voulait faire avancer les choses. Son futur dépendait de ce jeu d'acteur. Et si Chiara savait bien faire une chose, c'est bien de manipuler quelqu'un afin qu'elle fasse exactement ce qu'elle veut. Disons simplement que Isaia avait été une proie plus que facile. " Please get a hold of yourself. It's embarrassing. " Dit-elle gentiment en repoussant une mèche de cheveux de son visage. Elle lui tendit un café, sans attendre plus de vingt secondes qu'il le prenne entre ses mains. Sa question restait sans réponse, et son visage ne semblait pas vouloir se remettre de cette visite surprise. " You can't just believe I wanted to see you, can you? I wanted to make you a surprise. " Chiara remarqua ses mains qui ne cessaient de vouloir bouger dans toutes les directions. Visiblement, il était nerveux en sa présence. Une bonne chose, pensa-t-elle. " Relax sweetheart. I'm not gonna bite you. " Un large sourire prit possession de ses lèvres alors qu'elle s'approcha pour poser une main sur son épaule, caressant cette partie gentiment de sa main, fixant son regard dans le sien.

_________________
she drifts, and sometimes she needs someone to define her, to drag her in, to know her, to bring her back to herself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaia Kwon
( just make the universe explode )
avatar

Messages : 132
Arrivée à Verona : 17/12/2015
Crédits : AVATAR © mine. SIGNATURE © xehun.
Célébrité : jongin. (kai/exo)

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-five.
Rp: open (1/2), anglais, français.
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: it was like staring at the sun / {chiara}   Sam 26 Déc - 0:23


Sa rencontre avec la demoiselle? Simple, à la soirée organisée par ses soins pour fêter sa colocation avec Dafne, la soeur aînée de Chiara. Un événement qui avait réuni une vingtaine de personnes dont la cadette des Aloia qui n'avait pas du tout laissé le jeune homme indifférent. Cependant, on ne pouvait pas dire que leur rencontre semblait mémorable du côté de Chiara. En effet, il avait fallu une semaine ou même deux pour que l'italienne se souvienne de la tête d'Isaia et un peu plus pour le prénom. Il se disait alors que c'était normal, il n'était pas réellement du style à frapper les esprits, loin de là. Cependant, après un temps, alors que Chiara semblait totalement désintéressée par l'existence même du colocataire de sa soeur au départ, elle se mit à lui parler assez fréquemment. Sans savoir pourquoi et comment, Isaia était parvenu à avoir une place spéciale dans l'existence de Chiara, une chose qu'il avait peine à croire. Elle l'appelait, ils se voyaient, traînaient ensemble, c'était incroyable comment les choses avaient pris une tournure totalement différent de la situation de base de leur relation. Le jeune homme ne se doutait pas du tout que Chiara cherchait juste à se promouvoir en passant par son statut d'employé chez Varsi. Il ne voyait jamais les intentions des autres et là était un défaut qu'on lui reprochait bien souvent. Aussi étonnant soit-il, la première personne qui l'avait prévenu en lui disant de se méfier de Chiara était Dafne, la soeur même de celle-ci. " Please get a hold of yourself. It's embarrassing. " ce genre de parole n'était même plus surprenant venant de l'artiste. Bien que crédule et naïf, étrangement, Isaia n'était pas du genre sensible aux reproches ou aux critiques. " You can't just believe I wanted to see you, can you? I wanted to make you a surprise. " bien que son corps ne suivait pas le mouvement, le moindre recoin de son visage se figea totalement. Il sourit, gêné à l'idée qu'elle ait voulu le voir. Et d'ailleurs, ça pour une surprise ça en était une. " Relax sweetheart. I'm not gonna bite you. " Chiara se rapprocha ensuite pour caresser l'épaule d'Isaia, un contact qui devait calmer le pauvre agneau mais qui, malheureusement, le rendit encore plus nerveux. Sans savoir pourquoi, il se dégagea légèrement et espérait qu'elle ne le remarque point. " It's just that, yeah, it's kinda surprising.  " dit-il en rigolant anxieusement. Bien que nerveux, il était toutefois assez à l'aise avec elle comparé à leurs premières conversations qui étaient à chaque fois terriblement catastrophique. Il prit alors le café et remercia la demoiselle.   " Sorry that we can't meet outside my workplace, it's-it's just that we have so much things going on those days... " C'est vrai, après tout cela faisait la cinquième fois qu'ils se voyaient à la galerie et non en ville. Il ne savait pas si il avait le droit de le dire mais la galerie rencontrait actuellement un énorme problème, l'artiste qu'ils devaient promouvoir s'était soudainement retiré et du coup, pour la date du XX/XX, il leur fallait trouver un remplaçant au plus vite.  " You know, with Portia Luzia who recently let us down and we have to find someone to replace her and.. and... oh shit, I'm sorry, I didn't want to bother you with that!"

_________________

and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to • (coldplay)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Aloia

avatar

Messages : 69
Arrivée à Verona : 19/05/2014
Crédits : © dripping alchemy | © myself
Célébrité : zoey deutch.

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-three.
Rp: open [2/3], ang, fr, italien.
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: it was like staring at the sun / {chiara}   Sam 26 Déc - 2:00

Son art avait une trop grande importance dans sa vie, qu'il venait empiéter sur des procédés de vie vitaux. Sa vie sociale et amoureuse prenaient le coup sur tout. Son coeur devenait de pierre pour l'espace de plusieurs heures lorsqu'il s'agissait de son futur. Sa carrière d'art n'avait pas encore réussi à décollé malgré sa formation dans une école prestigieuse. Si on lui avait dit que travaille et acharnement l'amènerait loin, elle en était encore à sa petite résidence, ne vivant pas d'art comme elle le souhaiterait. La cadette des Aloia ne vivait que pour l'art, que pour en respirer. Sa rencontre avec Isaia avait été la révélation qu'il lui fallait. Si derrière son jeu d'admiration se cachait un coeur noirci de jalousie - car oui, elle enviait Isaia et son talent, en plus de son travail - elle l'admirait véritablement. Mais pour une raison qu'elle-même ne connait pas, elle préférait ne pas l'avouer à personne. Si le tout pouvait sembler qu'elle était embarrassée, c'était surtout du déni. " It's just that, yeah, it's kinda surprising. " Si son rire vient camoufler son geste de repoussement, Chiara le remarqua et fit une moue blasé en jetant son regard ailleurs que sur les yeux envoutant de sa proie. " Sorry that we can't meet outside my workplace, it's-it's just that we have so much things going on those days... " Effectivement, il ne faisait que travailler. Ce qui ne la rendait que plus verte de jalousie. Elle voulait sa vie, son talent, son métier. Il était sa vision du futur. En un plus maladroit, ceci dit. " You know, with Portia Luzia who recently let us down and we have to find someone to replace her and.. and... oh shit, I'm sorry, I didn't want to bother you with that!" Son regard s'agrandit en l'espace d'une demi-seconde, son corps cessant de bouger, de faire le moindre geste. Tout son univers s'arrêta. Elle devait se contenir et tenter de continuer à jouer la carte de la gentillesse, la naïveté et l'innocente. Chiaria soupira donc en le regardant la moue triste. " I can't say I'm not sad we can't meet outside and bound more... I... I really like you, you know. " Elle fit comme si une idée incroyable venait de lui venir, s'extasiant en souriant et ouvrant les yeux. Elle murmura quelques cris d'excitation et mit doucement sa main sur le bras de Isaia, les yeux pleins d'étoiles. " Maybe I can help! I mean... You need someone, and all I ask for is spending more time with you. That's it Isaia! " C'est seulement à ce moment qu'elle décida de revenir sur le geste de repoussement de tout à l'heure et fronça le regard en retirant la main se rappelant de ce moment. " Unless you don't want me to.. I understand you know. You don't like me that way... It's obvious. You reject all of my touch. " Chiara prit une gorgée de sa boisson chaude regardant ensuite vers le sol avec un regard attristé.

_________________
she drifts, and sometimes she needs someone to define her, to drag her in, to know her, to bring her back to herself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaia Kwon
( just make the universe explode )
avatar

Messages : 132
Arrivée à Verona : 17/12/2015
Crédits : AVATAR © mine. SIGNATURE © xehun.
Célébrité : jongin. (kai/exo)

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-five.
Rp: open (1/2), anglais, français.
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: it was like staring at the sun / {chiara}   Mer 30 Déc - 3:23


Pouvait-on dire que Isaia était crédule? le qualifier de naïf? Précisément, oui.  Le pauvre jeune homme était ainsi depuis son jeune âge. Incapable de voir le mal en quiconque ou en quoique ce soit, Isaia avait toujours eu du mal à voir la différence entre ceux qui lui voulaient du bien ou ceux qui lui voulaient du mal. Une connotation qui n'existait pas pour lui, un esprit qui se voulait de penser toujours positif et agir positif. C'était à se demander comment il avait survécu dans un monde aussi cruel que le nôtre. Il y avait cette chose à savoir sur l'artiste c'était que bien qu'innocent, il avait une manière de faire qui était mature et réfléchie. Il assumait toujours ses erreurs et avait toujours été indépendant, détestant devoir compter sur quelqu'un pour parvenir à obtenir quelque chose. Il ne fuyait jamais ses responsabilités et faisait toujours face dignement à toute situation facile ou difficile. Un trait de sa personnalité qui avait fait comprendre à certains qu'il n'était pas quelqu'un de complètement perdu. En fait, perdu,  il ne l'était seulement que lorsqu'il était question de coeur. La manière d'interagir du jeune homme variait réellement en fonction de son passé, de son expérience. Malheureusement pour lui, son expérience sentimentale avait tout fait sauf lui forger une carapace. Avec le temps, il avait perdu tout moyen de protection contre les chagrins. On lui avait tant de fois briser ses illusions qu'il avait fini par s'y perdre. Il croyait sans y croire. Personne ne le savait en dehors de sa meilleure amie, Dafne, mais il avait surpris sa dernière petite-amie dans les bras d'un autre. Pire, elle s'était mise dans la situation de victime. Sans savoir comment, Isaia avait vu sa relation de trois ans voler en éclats. Chose incompréhensible dans l'histoire c'est qu'il avait vraiment fini par croire que c'était sa faute. Il ne l'exprimait pas mais il était encore particulièrement marqué par cette rupture et était encore plus prompt à croire en n'importe quelle forme d'attention. C'était exactement ce qui se passait avec Chiara. Elle était là, à lui parler, à lui sourire, il se sentait bien avec elle et recommençait à avoir foi.  " Maybe I can help! I mean... You need someone, and all I ask for is spending more time with you. That's it Isaia! " Si cela pouvait sembler opportuniste - pour ne pas dire que ça l'était -, pour Isaia, cette proposition sonnait plus comme la meilleure idée qu'il soit. Elle était une artiste, douée qui plus est, et ils avaient terriblement besoin de quelqu'un qui pouvait tenir une exposition. Et puis, il ne le disait guère à voix haute mais ça lui permettait aussi de marquer point auprès de la demoiselle. Il songeait au côté professionnel quand la deuxième partie de la phrase de Chiara le frappa de plein fouet. Passer plus de temps avec lui? son expression faciale changea du tout au tout et devint à la limite du rouge tomate. Il tenta de répondre sérieusement mais ses sentiments paralysaient toutes ses capacités à parler. " Chi-chiara that's a.. a really good idea! I mean not that you want to spend more time with me... no, I didn't.. I.. I mean... I think it's mostly a great chance for you, as an artist "  Il était comme ça, il voulait toujours que les gens soient heureux. Des fois, il se pré-occupait plus du bonheur d'autrui que du sien. Bien qu'il prétendait le contraire, lui aussi pensait que ce serait une excellente occasion de passer plus du temps en la compagnie de la demoiselle. " Unless you don't want me to.. I understand you know. You don't like me that way... It's obvious. You reject all of my touch. "  Lui qui venait de tenter d'être professionnel en rappelant le côté sérieux de l'idée, il devait surement sembler encore plus opposé à tout rapprochement. La rejeter? Quand ça? Il n'arrivait pas à y voir clair. Mais si, voilà, c'était à cause de sa fichue timidité. Savoir qu'elle l'avait remarqué mais dans le mauvais sens le rendit encore plus nerveux. " Wh-wh-what? When did I ... ? Do you really think I'm.. rejecting you ? " il demandait ça comme si c'était impensable et pourtant, si on y regardait de plus près, il était vrai que certains de ses agissements pouvaient ressembler à du rejet. " Because I'm not. " il avait pris tout son courage à deux mains pour sortir ces quelques mots dits avec un sérieux anodin. Un sérieux qui semblait tout à fait opposé à la nervosité dont il fait preuve depuis tantôt.  

_________________

and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to • (coldplay)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Aloia

avatar

Messages : 69
Arrivée à Verona : 19/05/2014
Crédits : © dripping alchemy | © myself
Célébrité : zoey deutch.

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-three.
Rp: open [2/3], ang, fr, italien.
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: it was like staring at the sun / {chiara}   Jeu 31 Déc - 4:16

Avait-elle le moindre remord pour ce jeune homme maladroit qui, malgré sa naïveté, avait eu plus de chance qu'elle dans la vie? Peut-être bien qu'à quelque part, son coeur se déchirait de prétendre de tel allégations face à lui. Elle voyait sur ses expressions faciales - et corporelles, parce que celle-là, il ne pouvait définitivement pas les cacher - qu'il était encore plus nerveux qu'à l'habitude en sa présence. Ses yeux et sa bouche, principalement le trahissaient. Il battait des cils, avalait sa salive, balbutiait des mots sans être capable de place une seule phrase correctement. Certes, Chiara à travers tous ces mensonges, se préoccupait de l'état dans lequel il serait si il un jour il venait à apprendre la vérité. Lui en voudrait-il? Peut-être bien. La jeune artiste prenait peine à mettre une émotion sur ce qu'elle ressentait. De la culpabilité, de la déception, de l'empathie? Tout se mélangeait, comme sur un brouillon. Elle ne le comprenait tout simplement pas. Malgré ses airs facile, Isaia restait un grand mystère. Forcément, ses créations devaient venir de quelque part. Cette imagination, très fertile, l'intriguait plus qu'elle n'était en mesure de l'admette. " Chi-chiara that's a.. a really good idea! I mean not that you want to spend more time with me... no, I didn't.. I.. I mean... I think it's mostly a great chance for you, as an artist " Dit-il, alors que des étoiles de joie brillaient dans ses yeux. Elle avait attendu ce moment depuis le départ. Bien sûr, le jeu n'arrêtait pas là. La partie n'était pas gagné. Probablement qu'elle devrait continué de battre des cils pour arriver à ses fins. Mais voulait-elle vraiment? Chiara s'était habitué à ce jeux. À le voir chaque jour. Et bien qu'il soit tout ce qu'elle déteste, pourrait-elle arriver à vivre le reste de ses jours sans Isaia pour la faire rire dans ses moments de solitude profonds? Qui, parviendrait à lui dire qu'elle a du talent en plus d'être jolie en le pensant réellement? Aucun homme ne l'avait complimenter pour sa réelle beauté, et non celle superficielle. Isaia voyait beaucoup plus que son corps, même si son effet était tout de même perceptible. Il bégaie, sans cesse, surtout en réalisant les propos de la rouquine devant lui. " Wh-wh-what? When did I ... ? Do you really think I'm.. rejecting you ? " Elle baisse le regard, gênée par la situation. Au fond d'elle-même, elle se demandait réellement si son attirance était seulement éphémère. Peut-être bien, qu'il se lasserait d'elle après un moment. Si elle venait à lui avouer elle-même son attirance, partirait-il au galop? Tant de question pour un jeux salace. Elle s'en voulait intérieurement, au plus profond d'elle-même. Mais sa détermination était plus grande que ses sentiments, bien malheureusement. Et cette opportunité, bien plus importante qu'un amour qui ne durerait pas. " Because I'm not. " Une partie d'elle ressent un challenge un air de défi. " Prove it then. " Les mots quittent sa bouche sans même la consulter, sans réflexion approfondi. Elle a besoin d'une preuve, d'une certitude, que ces craintes sont fondés. Qu'il est bel et bien en train de tomber amoureux d'elle. Car malgré tout, elle ne pourrait pas supporter de lui briser le coeur en plus de le manipuler. " If you do want me here, not only because I'm an artist... but because you want to spend more time with me... Prove it. Prove that everytime we try to see each other outside and you can't, the reason is not that you're rejecting me." Elle reste debout, prenant de la naïveté d'Isaia pour la retourner à contre-sens. Devenant ainsi l'agneau égaré. Elle bégaie quelques mots, tentant de sortir cette sérénade de son système, de ses lèvres maintenant meurtris par ce que le tout insinue. Et intérieurement, elle se demande ce qu'elle vient de faire.

_________________
she drifts, and sometimes she needs someone to define her, to drag her in, to know her, to bring her back to herself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: it was like staring at the sun / {chiara}   

Revenir en haut Aller en bas
 
it was like staring at the sun / {chiara}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucky dime caper staring donald duck
» [Sonic] Remember what you're staring at is me
» Storming boy staring at my eyes [Côle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHEN IN VERONA. :: ( VERONA, ITALIA ) :: Mantovana :: GALLERIA VARSI-
Sauter vers: