WHEN IN VERONA.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 this is a battleground (nathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Caulfield

avatar

Messages : 5
Arrivée à Verona : 23/12/2015
Crédits : (av) entre deux mondes.
Célébrité : dylan o'brien.

LA DOLCE VITA.
Età: 19 ans.
Rp: Open [3/3] en, esp, fr.
Vita Sociale:

MessageSujet: this is a battleground (nathan)   Mer 23 Déc - 19:41

Citation :



{ Nathan Caulfield }
☀ world, war, me ☀
___________________________

Prénoms nom : Nathan Caulfield.
Age et lieu de naissance : 19 ans, né à Seattle.
Métier : Etudiant en art, plutôt riche.
Origines: Américaine.
Statut social : Célibataire, bisexuel.
Traits de caractère : Impulsif, lourd, arrogant, irrespectueux, agressif, violent, influençable, ne sait pas garder son calme.
Groupe, crédits : Residente.

Per favore non dimenticarmi!
Que pensez-vous de l'amour? C'est des conneries. Dur à croire attention : Nathan Caulfield a été amoureux. Oui, amoureux je dis bien. Elle a fait une overdose, cette connasse, enterrée dans la décharge pour que personne ne le sache. « Si vous l'avez vue, contactez moi le plus vite possible » qu'ils disent sur ces putains d'affiche. Oh dieu oui je la vois, je l'ai vu. Je la vois, toujours, dans chacun de ces putains de cauchemars, hallucinations de merde, et tout ça à cause de cette pouf de Prescott. Elle était amoureuse d'elle aussi, je le comprends elle était génial, sexy, belle, intelligente. Les gens biens crèvent, c'est pas nouveau, sauf si c'est le kiff d'être en couple avec un bullshit, alors vaut mieux pas aimer qui que ce soit.


➣ Première chose : il paraît que je suis très influençable. C'est dingue mais c'est faux, ouais ouais, j'écoute ce que me dit ce connard de professeur de photographie, je le suis et je l'écoute, j'essaye d'être comme lui mais bordel c'est pas être influençable, si ?
➣ Seconde chose : Ma première impression ne change jamais. J'ai flashé sur Amber le jour où je l'ai vu, et même en la sachant morte et enterrée dans une putain de décharge, je continue de l'aimer. J'ai toujours su que Kate était une pouf de première et j'ai pas essayé de la faire virer de mon club, parce qu'elle est dans une famille riche alors mieux vaut pas. J'ai toujours haïs cette punk de Prescott et ça changera jamais. Alors quoi, donnez moi une bonne impression de vous ça sera beaucoup mieux.
➣ Troisième chose : Mon père est un véritable enfoiré. Je peux avoir tout les problèmes du monde, non ! Bordel, tout ce qui compte c'est l'image de ce foutu nom de famille que je porte ! « Tu comprends pas Nathan, tu es adulte, tu dois te comporter comme un adulte, tu dois te préparer à récupérer tout ce que j'ai fais », mais bordel : pression. J'ai la pression, je deviens dingue avec toutes ces choses.
➣ Quatrième chose : Ma famille est blindée de fric. Mais quoi ? Personne ne le savait ça ? Caulfield family, la ville ne devrait déjà plus s'appeler Verona mais Caulfield Town, ou Caulfieldpolis. Mais ce n'est pas un problème, d'ici quelques mois ça sera sûrement arrangé. Mon père n'abandonnera pas jusqu'à ce que toute cette putain de ville lui appartienne, ville de malheur.
➣ Cinquième chose : Je ne laisse jamais personne me contrôler. Mes parents, des psychiatres, même cette salope de Prescott ont essayé, mais personne n'y arriveras. Personne n'y arrivera jamais. Je suis Nathan Caulfield après tout, je suis incontrôlable, si ?
➣ Sixième chose : Cette fille, cette Price, tout a changé depuis qu'elle est apparut. Je sais qu'il faut que je la descende, mais il y a une chose qui fait que je ne peux pas. Je sais pas si c'est un délire dans mes manies psychotiques, mais j'arrive pas à la faire s'éloigner de moi, et elle est en train de détruire tout, absolument tout ce que j'ai construis.

Stavo sognando di voi

« Alors, tu m'emmène où Nathan ? » « Quelque part, voir de l'art. Tu verras Amber, ça va certainement te plaire. Ferme les yeux. » Elle avait fermé les yeux, et elle les avait rouvert immédiatement en sentant une aiguille au niveau de son cou. Passant sa main à ce niveau, elle avait vu la seringue finalement. « Nathan, qu'est-ce que tu.. Ma tête.. » Et elle s'était tut. Il avait attrapé la jeune femme, il l'avait serré dans ses bras. Il était fou, fou amoureux dans le fond, mais fou tout de même. Alors il avait voulu lui montrer, à sa manière. Pas la sienne, la manière qu'il avait apprit. Amoureux d'une femme, de la pureté, amoureux de l'art, il voulait faire paraître toute pureté et toute beauté dans chacune de ses photos. Alors il l'avait emmenée là dessous, son jardin semblait être la meilleure planque. Oh oui, les Caulfield ne se pensaient jamais assez prudent et avaient fait installer un bunker sous leur propre jardin, et évidemment Nathan en avait prit possession. La porte verrouillée au milieu le prouvait bien, il était le seul à avoir le code. Le seul, avec lui. Celui qui était venu lorsqu'il prenait ses photos. En plein au milieu. « Bordel, Nathan mais qu'est-ce que tu fous ?! » « Je prends des photos, ça se voit pas ? » Il s'était prit une claque plus que violente derrière le crâne par l'homme qui était entré, plus âgé. « Des photos d'Amber Allister ? Est-ce que t'es devenu taré ? » « Elle est tout aussi pure que les autres qu'on a pu prendre en photo. » « Pure ? Elle est pire qu'une véritable pute ! Et maintenant quoi ? Elle a vu tout ça, on peut pas la laisser partir comme ça. » Nathan avait ouvert grand les yeux et avait secoué la tête. Il refusait catégoriquement qu'il lui fasse du mal, il n'avait pas cherché à la blesser en l'amenant dans cet endroit et il voulait bien qu'il s'en rende compte. « T'en fais pas, elle est complètement stone, elle s'en souviendra pas. Regarde. » Il s'était approché d'elle alors, elle s'était reculée dans le coin de la pièce même si ses mains étaient attachées, comme ses pieds au passage. Posant sa main sur le scotch qu'il lui avait collé sur la bouche, il lui enlevait doucement avant de la sentir le mordre et hurler. « Me touche pas, fils de pute ! Aidez moi ! » Attrapant la seringue sur la table quelques mètres plus loin, il regardait Amber avait de lui injecter le liquide. Il avait voulu la calmer, et il ne la vit que tomber inconsciente. Alors, il s'était approché de lui, il avait relevé le jeune homme et lui avait mit une gifle, violente gifle. « Tu te rends compte qu'avec ça tu souilles tout mon travail, Nathan ? » « Elle dort, juste, hein ? Elle dort ? » « Tu viens de la buter, t'es complètement inconscient. Tu l'as carrément trop droguée, elle va crever là ! » Nathan avait hoché négativement la tête et il s'était rapproché d'elle, de nouveau. Il avait posé ses mains sur ses joues et avait regardé ses yeux. Elle n'avait plus une once de vie dans son regard, même si elle respirait toujours. Il avait tué la seule personne qui l'avait attirée, et il ne s'en était pas rendu compte. « Alors qu'est-ce qu'on fait maintenant ? » « La décharge. Il faut que personne ne sache ça, Nathan. Personne. »

« Cool, Nathan.. Ne stresse pas. T'es cool, mec, juste compte jusqu'à trois. Ne soit pas effrayé. Tu gère cette école. Si tu le voulais, tu pourrais la faire imploser. T'es le boss. » Coupé dans son élan, comme toujours, il l'avait vu elle aussi entrer. Rachel Prescott, cette petite punk de merde qu'il haïssait depuis quelques temps. Il avait des problèmes, des problèmes trop gros que ses parents lui remettraient sur le dos. « Qu'est-ce que tu veux Prescott ? J'ai rien à te donner. » « Oh si. Tes parents ont beaucoup de fric. » « Mes parents, pas moi. » « Oh, boo hoo, pauvre petit gosse de riche. » Il avait posé ses bras contre le lavabo, passant ses mains sur son visage en fermant les yeux et en se chuchotant des choses à lui-même. « T'es vraiment pas bien, faut que tu te fasse soigner. Maintenant donne moi mon cash ou je balance à tes parents tes problèmes de drogue. » Il craquait, il en avait assez d'entendre ce genre de choses. Sortant l'arme à feu qu'il avait prit avec lui en sortant, il la pointait sur la jeune femme. « Tu sais absolument pas qui je suis ou ce que je suis capable de faire. Ne me dire plus JAMAIS quoi faire ! J'en ai tellement marre des gens qui essayent de me contrôler ! » Elle avait reculé, mais il s'était approché de lui et avait posé son arme contre elle. Elle l'avait repoussé, violemment. « Eloigne ce flingue de moi, psycho. » Et lorsqu'il l'avait visé, il avait entendu l'alarme incendie. Foutage de gueule. Il avait rangé l'arme, et il était sortit tout comme l'avait fait Rachel. Il se rendait seulement compte de l'erreur qu'il venait de commettre lorsque, en sortant, il entendit une seule phrase dans les haut-parleurs. « Nathan Caulfield est prié de se rendre dans le bureau du proviseur, immédiatement. » Il n'avait eu qu'un réflexe, jeter cette arme avant de s'y rendre. Et ce fut le moment où il la vit. Oh oui, elle était comme Amber, mais ses cheveux étaient plus court. Mais ce ne fut pas ce qui l'attira en premier : il l'avait déjà vue. Mais où ? Il n'arrivait pas à s'en souvenir. « Mademoiselle Price ici présente affirme t'avoir vu avec une arme à feu dans les toilettes des filles. » Il savait à cet instant. Il avait vu une photo déchirée en entrant dans les toilettes des filles, pour parler avec Rachel. C'était elle, purement elle. Et il espérait avoir son nom pour pouvoir la pourrir, la descendre le plus qu'il le pouvait. « Dans les toilettes des filles ? À c'que je sache je sais encore ce que j'ai entre les jambes, et je vois vraiment pas pourquoi j'irais dans les toilettes des filles. À part pour caser ce que j'ai justement entre les jambes quelque part. Si vous voulez bien m'excuser, j'ai des choses plus importantes à faire. Mes devoirs par exemple. » « Je sais bien que tu n'es pas stupide Nathan, je voulais juste avoir confirmation que ce n'était que des rumeurs, mademoiselle Price. Vous pouvez retourner à votre dortoir maintenant. »

Assit dans la décharge, Nathan passait ses mains sur le sol terreux et poussiéreux. Dingue, il semblait dingue. Il l'était, dans le fond. Il avait besoin d'aide, il avait déjà vu plusieurs fois des psychiatres qui le lui disait, mais son père refusait de le croire. Il n'avait pas besoin d'aide, selon lui. Mais il y avait bien quelqu'un qui l'aidait : son professeur de photographie, Ray Chase. Il l'avait aidé suite à l'overdose d'Amber, et il était celui qui lui apprenait à voir la pureté dans les gens. Il pensait qu'il l'aidait, mais il ne faisait que de se faire manipuler. Il ne voyait pas Ray les droguer, les blesser. Il pensait qu'il ne prenait que des photos, que ce n'était que de l'art, mais c'était pire que ça. C'était des enlèvements, passables de prison, et Nathan ne se rendait pas compte que Ray pouvait tout remettre sur lui. Ray n'avait pas de problèmes mentaux connus, même s'il en avait probablement et de bien profonds. Mais Nathan, ses soucis à lui étaient connus. La plupart des psychologues le savait : Nathan Caulfield était un cas incurable, parce qu'il n'avait pas l'aide de ses parents dont il avait besoin. Il avait l'impression d'avoir perdu cette aide le jour où il avait perdu Amber. Et il était venu là, sur sa tombe, pour se reposer. Jusqu'à ce qu'il entende ces deux voix, deux voix de filles. Alors il était partit derrière ce bâtiment délabré, il s'était posé contre le mur et il avait écouté. « Tu crois vraiment qu'il va finir par se faire prendre ? » « Bien sûr Rachel, les mauvais garçons font des erreurs. Ils font toujours des erreurs. » « Nathan a pas l'air d'être réellement quelqu'un de méchant, il est juste perturbé mentalement. » « Il a faillit te tirer dessus, il avait son arme pointé contre ton crâne. C'est le sien qu'on devrait exploser. » « C'est pas totalement faux ce que tu dis. Ce connard a faillit me buter. Et je suis sûr qu'il est comme le reste de son club, à jouir de la disparition d'Amber. Alors je pense qu'on a le droit de le détester. Je suis pas une connasse sur ce coup au moins, mademoiselle Hayden Price ? » « Absolument pas. On a tout le droit de le haïr. Ou au moins jusqu'à ce qu'on sache ce qui est arrivé à Amber. » Blessante et tranchante comme une lame, cette conversation fit l'effet d'une bombe à l'intérieur du corps de Nathan. Il se sentait rejeté, comme immédiatement. Il n'avait jamais demandé ça, encore moins qu'on le prenne comme quelqu'un qui se ravirait de la disparition d'Amber. Posant sa tête contre ses bras, il se chuchotait quelques mots pour lui-même en fermant les yeux. « Ils me détestent. Tout le monde. Ils s'en foutent. Ce n'est pas parce que je suis mentalement instable que je dois mourir, Hayden Price. »

Un milione di baci
Pseudo, prénom : Omega, Marine.
Commentaire : Votre forum est magnifique, sincèrement.
Avatar : Dylan O'Brien.
Autres : Eh bien, pour bien m'intégrer j'aimerais savoir si il y en a déjà qui voudraient des liens avec mon Nathan.


Dernière édition par Nathan Caulfield le Jeu 24 Déc - 4:09, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaia Kwon
( just make the universe explode )
avatar

Messages : 132
Arrivée à Verona : 17/12/2015
Crédits : AVATAR © mine. SIGNATURE © xehun.
Célébrité : jongin. (kai/exo)

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-five.
Rp: open (1/2), anglais, français.
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: this is a battleground (nathan)   Mer 23 Déc - 19:45

Merci pour les compliments
Bienvenue et je vais réfléchir à un lien mais étant donné qu'Isaia est pas mal impliqué dans l'art, on pourra facilement se trouver quelque chose je pense.

_________________

and you get a head, a head full of dreams. you can see the change you want to • (coldplay)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabiola Giovani

avatar

Messages : 25
Arrivée à Verona : 19/12/2015
Crédits : Monroes
Célébrité : leighton meester

MessageSujet: Re: this is a battleground (nathan)   Mer 23 Déc - 19:53

je vais vouloir un lien avec toi, c'est obligé I love you
parce que dylan, quoi
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llore Gianelli
WILD THOUGHT - know some day we could find our way.
avatar

Messages : 143
Arrivée à Verona : 10/06/2014
Crédits : monroes (avatar).
Célébrité : adelaide kane.

LA DOLCE VITA.
Età: twenty-three yo.
Rp: disponibilité, choix de langue(s).
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: this is a battleground (nathan)   Mer 23 Déc - 20:32

Dylan et le pseudo
Bienvenue et si jamais tu as besoin d'un lien hésite surtout pas

_________________

Lonely float got in the way, you are the feel, and knew it anyway take a chance, it wasn't what you know, take my hand, and don't let go. ~ w/ sia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Caulfield

avatar

Messages : 5
Arrivée à Verona : 23/12/2015
Crédits : (av) entre deux mondes.
Célébrité : dylan o'brien.

LA DOLCE VITA.
Età: 19 ans.
Rp: Open [3/3] en, esp, fr.
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: this is a battleground (nathan)   Jeu 24 Déc - 4:09

Merci vous trois
On voit ça quand vous voulez pour les liens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Gianelli
ROCKETEERmarks humans leave are too often scars.
avatar

Messages : 150
Arrivée à Verona : 17/05/2014
Crédits : AVATAR © mellow bird. SIGNATURE © coming.
Célébrité : hubby garfy.

LA DOLCE VITA.
Età: 27
Rp: disponibilité, choix de langue(s).
Vita Sociale:

MessageSujet: Re: this is a battleground (nathan)   Jeu 24 Déc - 4:32

Roh, que des persos de dingue sur ce fo
Je valide bon jeu!

(Je viendrai surement t'embêter par mp demain )

_________________

can't count the years on one hand that we've been together, i need the other one to hold you, to make you feel, make you feel better
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wheninverona.forum-canada.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: this is a battleground (nathan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
this is a battleground (nathan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» star wars galactic battleground
» Costume Nathan Drake
» [Blog] Coup de coeur : Nathan Sawaya
» Battleground : Punic War
» BON ANNIVERSAIRE NATHAN/JOY-STICK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHEN IN VERONA. :: ( TU SEI L'UNICO PER ME ) :: Fight for me. :: AMOR INFINITO-
Sauter vers: